Rejoignez-nous le 19 octobre pour « accueillir » les candidat-es à la mairie de Verdun !

Les flips immobiliers et autres pratiques non éthiques ou carrément interdites utilisées par des courtiers, tel le candidat à la mairie de Verdun Antoine Richard, vous dégoutent? Venez le dire en grand nombre!

Le mardi 19 octobre se tiendra une Assemblée Publique où les candidat-es à la mairie de Verdun sont invité-es à débattre de plusieurs enjeux. Mobilisons-nous pour y recevoir les candidat-es à l’extérieur avant l’événement, et leur envoyer un message clair. Les Verdunoises et Verdunois vont lutter pour des solutions immédiates et durables en terme de logement. Si on ne fait pas voir notre nombre et notre détermination aux futurs élu-es, il en sera du pareil au même pour le prochain mandat.

On ne veut pas d’élu-es qui utilisent la crise du logement ou le système financier truqué pour faire du profit sur le dos des gens ordinaires. Rejoignons-nous dès 17h30, et avant le début de l’Assemblée à 18h30, devant le Quai 5160 (Maison de la culture de Verdun) pour nous faire entendre! Pendant l’Assemblée vous pourrez poser une question aux candidat-es et vous faire entendre aussi de cette façon. Veuillez porter un masque.

——————–

On a appris le 13 octobre que le candidat à la mairie de Verdun pour l’équipe de Denis Coderre, Antoine Richard, aurait fait énormément de profit par l’entremise de flips immobiliers et en utilisant d’autres pratiques interdites ou immorales. Je vous invite à me rejoindre le 19 octobre dès 17h30 devant la Maison de la Culture de Verdun (Quai 5160) lors de l’assemblée publique pour dénoncer les pratiques du candidat à la mairie Antoine Richard, et envoyer un message clair aux autres candidat-es à la mairie qu’on a besoin d’un Verdun plus juste!

M. Richard aurait fait des gains de 471 000 $ en quelques mois. Et il pense pouvoir bien représenter les citoyen-nes de Verdun, dont le revenu médian annuel en 2017 était de seulement environ 55 000 $ par ménage? Si je suis élue, je m’engage à ne garder que l’équivalent d’un salaire moyen et à faire don du reste de ma rémunération d’élue à des causes sociales. Faire le même salaire que les gens qu’on représente nous amène à améliorer leurs conditions de vie!

M. Richard semble penser que poser des gestes légaux mais immoraux n’est rien de grave, et il compare ça aux pratiques des ultra-riches de mettre leur argent à l’abris dans les paradis fiscaux. TVA Nouvelles le cite: « C’est le débat de savoir est-ce que c’est légal, mais pas moral ? […] C’est comme les Pandora papers. Est-ce que c’est interdit d’aller dans un paradis fiscal ou ce n’est pas interdit ? » Vous pensez que quelqu’un qui est d’accord avec le principe des paradis fiscaux va bien représenter les intérêts des travailleurs et travailleuses de Verdun?

Moi je pense que les paradis fiscaux sont clairement immoraux et devraient être interdits. On doit aller chercher l’argent dans les paradis fiscaux et s’en servir pour construire ces logements publics dont on a tant besoin; pour financer nos systèmes de santé et d’éducation tant mis à mal; pour répondre à nos besoins, pas à ceux des riches. Cet argent a été créé par le dur labeur des travailleurs et travailleuses, mais ce sont les dirigeants de grosses compagnies qui en profitent. (En fait, ils n’en profitent même pas tant ils ont déjà trop d’argent.) L’ancien maire de Montréal Denis Coderre, dans l’équipe duquel M. Richard fait maintenant campagne, avait réussi à trouver des millions de dollars pour financer une formule E. Ceci signifie que quand on veut trouver de l’argent, on peut le trouver. La question est: quels projets prioriser avec l’argent qu’on a? Ceux qui vont bénéficier aux gens ordinaires, aux travailleuses et travailleurs, aux jeune, aux sans-abris… ou ceux qui vont bénéficier aux promoteurs et développeurs qui ont déjà de l’argent plein les poches?

M. Richard ne s’inquiète pas des conflits d’intérêt? Alors comment va-t-il agir lorsque viendra le temps d’accepter les projets de développement du secteur Dupuis-Hickson à Verdun? Peut-on faire confiance qu’il mettra de l’avant les intérêts de ceux et celles qui ont besoin de ressources, de logements, de CPE, de jardins communautaires? Bien sûr que non! Plutôt, on peut se douter qu’il va aider ses comparses du milieu immobilier à faire encore plus de profits, et ce en des temps records.

Heureusement, nous, on a une force: la force du nombre! La seule manière de renverser la vapeur est de s’organiser et de se mobiliser. Je vous invite à me rejoindre le 19 octobre dès 17h30 devant la Maison de la Culture de Verdun (Quai 5160) lors de l’assemblée publique pour dénoncer les pratiques du candidat à la mairie Antoine Richard, et envoyer un message clair aux autres candidat-es à la mairie qu’on a besoin d’un Verdun plus juste!

Pour l’arrêt des rénovictions !
Pour un gel immédiat des loyers !
Pour un contrôle universel et public des loyers !
Pour la construction massive de logements publics abordables pour tout le monde !

Source: https://www.tvanouvelles.ca/2021/10/13/les-pratiques-interdites-dun-candidat-de-denis-coderre-1

%d blogueurs aiment cette page :